Comment apprendre des langues?

6. Se lancer

Les personnes qui ne se sont pas encore lancées dans l’apprentissage d’une langue étrangère peuvent appréhender cette entreprise avec inquiétude ou crainte.

C’est comme regarder la mer alors que l’on ne sait pas nager. Mais étudier une langue, c’est un peu comme apprendre à nager: ce n’est pas si compliqué une fois que l’on a fait le premier plongeon.

Même si les personnes de tous les niveaux sociaux et éducatifs sont capables d’apprendre une langue étrangère, nombreux sont ceux qui estiment que c’est un défi auquel ils ne sont pas préparés. Bien que la passion pour les langues de nombreuses personnes soit insufflée par leurs enseignants, cette attitude peut débuter à l’école, lorsque la valeur d’une langue n’est pas encore appréciée et que les examens sont rédhibitoires. «L’école ne vous prépare habituellement pas à communiquer», rappelle Caroline, une employée de bureau belge. «L’expérience des gens à l’école peut également les dissuader d’apprendre des langues plus tard dans la vie.»


Question de temps

Les exigences de la vie constituent souvent des obstacles importants. «Je suis toujours tellement occupé. Je n’ai pas le temps de bien étudier», se plaint Reinald, un graphiste belge. Or, de nombreux apprenants qui ont réussi à dégager du temps ont trouvé l’expérience très enrichissante.

Parler l’une des principales langues internationales peut également être un facteur de démotivation. «Si vous parlez l’anglais, vous n’avez pas vraiment besoin d’une autre langue», admet Neil, un éditeur britannique. «Mais faire l’effort vous donne un degré supplémentaire de plaisir et de compréhension.»

Certains pensent même qu’ils sont trop âgés pour apprendre. «À mon âge, c’est très difficile d’apprendre une langue», estime Daniel, un cadre approchant de la soixantaine. Mais comme des millions d’apprenants âgés l’ont découvert, il n’est jamais trop tard pour apprendre une langue.


Passer outre les sous-titres

Le monde fabuleux du cinéma européen compte un grand nombre de vedettes multilingues, à l’image des acteurs français Juliette Binoche et Jean Reno, des actrices britanniques Charlotte Rampling et Vanessa Redgrave, de l’actrice espagnole Penelope Cruz et de son compatriote Antonio Banderas, de l’acteur suédois Max von Sydow et de l’actrice grecque Irene Papas.

«J’ai eu la chance de recevoir une éducation en trois langues. Avec ma mère, je parlais le néerlandais, avec mon père, l’italien, et à l’école, j’ai appris l’allemand. Mais la langue de ma terre d’accueil est l’italien», a expliqué l’actrice et modèle suisse italienne Michelle Hunziker.

© Union européenne

Study in Switzerland
BBA-Bachelor-220_1.jpg

Study in Poland
Privacy Policy